bannerfans_4.png

 
 

Suivre les informations publiées par les laboratoires : Alterity Therapeutics

En savoir plus...

 

Alterity THERAPEUTICS :
 

la piste du métabolisme du fer dans le cerveau testée dans l'AMS

 

logo_Alterity.jpg    Société australienne basée aussi aux USA, Alterity THERAPEUTICS, précédemment Prana Biotchnology, développe ATH434.

    ATH434, est une « petite molécule biodisponible par voie orale, pénétrant dans le cerveau » qui vise l’inhibition de l'agrégation de l'α-synucléine en agissant sur le métabolisme du fer dans le cerveau. Alterity vient de voir confirmer par le laboratoire du Dr Nadia Stefanova, professeur de neurologie à l'Université de médecine d'Innsbruck, les résultats de ses études précliniques sur ATH434 et prépare un petit essai de phase 2 dans l’AMS.

    On sait, grâce à l'IRM, que chez les personnes souffrant de la maladie de Parkinson et de l’AMS, il y a une accumulation de fer dans certaines parties du cerveau, notamment dans le putamen, une structure particulièrement impliquée dans le contrôle du mouvement. Le syndrome parkinsonien de l’AMS est en lien avec la souffrance de cette structure et l'accumulation de fer y contribue très certainement.

    Après des développements dans des modèles précliniques et une « étude d’histoire naturelle » de l’AMS en 2020 (BioMUSE), Alterity va s’engager dans des essais thérapeutiques, dans le Parkinson mais aussi dans l’AMS. En France, les deux sites du Centre de référence et certains Centres de compétences ont été sollicités en vue d’une participation prochaine à un petit essai clinique de phase 2 qui inclura, aux USA et en Europe, 60 patients AMS.

 

■ Le 8 juillet 2021 : La MDS, International Parkinson and Movement Disorder Society, publie l’article de Nadia Stefanova qui conclut à l’intérêt d’engager des essais chez l’homme d’ATH434

   Sous le titre « ATH434 réduit la neurodégénérescence liée à la alpha-synucléine dans un modèle murin d'AMS », la chercheuse de l’équipe du Pr Wenning à Innsbruck rend compte de façon très positive de l’étude pré-clinique d’ATH434 réalisée sur des souris AMS.et se félicite de l’approbation par l’Agence des critères d’évaluation proposés..
Lire l'article

 

■ Le 23 juin 2021 : Alterity annonce avoir reçu des conseils de l’Agence européenne du médicament pour l’organisation fin 2021 de son essai clinique de phase 2 d’ATH434 dans l’AMS

et se félicite de l’approbation par l’Agence des critères d’évaluation proposés..
Lire le communiqué

 

■ Le 9 février 2021 : Alterity Therapeutics annonce un financement de la Michael J.Fox Foundation pour l'optimisation de la dose d'ATH434 en vue d’essais cliniques dans la maladie de Parkinson.

    Le financement de 495 000 $ US est destiné à l’évaluation du profil pharmacologique d'ATH434 dans un modèle primate afin de déterminer la dose optimale d'ATH434 dans les futurs essais cliniques sur la maladie de Parkinson.
Lire le communiqué

 

■ Le 9 décembre 2020 : interview sur Finance News Network de Geoffrey Kempler, PDG d’Alterity

    Il évoque l’organisation avec des patients AMS de « l'essai de phase 2 qui suivra l'étude bioMUSE. (...) Actuellement, nous prévoyons 60 patients pendant six mois, en Europe et en Amérique. », et des perspectives financières attractives : « Jusqu'à 725 millions de dollars. Je soulignerai que c'est en dollars américains, et ce n'est qu'en Amérique, et ce n'est que pour l'atrophie multi-systématisée. Il est clair que nous le commercialiserons dans le monde entier, et selon la façon dont le médicament fonctionne, s'il traite l'atrophie multi-systématisée et qu’il est approuvé pour cela, il est très probable que les médecins envisageront son utilité dans d'autres troubles parkinsoniens, y compris la maladie de Parkinson elle-même ».
Lire le communiqué : 2020-12-09

 

■ Le 27 octobre 2020 : Alterity recrute des patients atteints d'AMS pour l'étude bioMUSE.

    BioMUSE est une « étude d'histoire naturelle » qui suivra pendant un an l’évolution de la maladie chez des patients atteints d’AMS. Cette étude comportera examen neurologique détaillé, échelles d'évaluation clinique des symptômes moteurs, autonomes et des activités de la vie quotidienne, ainsi qu'une neuroimagerie spécialisée et une évaluation des biomarqueurs protéiques dans divers échantillons biologiques.

    Les données de bioMUSE seront utilisées pour préparer la sélection des patients dans le prochain essai clinique de phase 2 d'Alterity sur ATH434 pour le traitement de l’AMS.
Lire le communiqué : 2020-10-27

 

■ 4 août 2020 : Nadia Stefanova, professeur de recherche translationnelle sur la neuro-dégénérescence à l'Université de médecine d'Innsbruck, confirme les résultats des études précliniques sur ATH434.

    Au terme de nouvelles expériences menées sur un modèle animal d'AMS, il apparaît que l'ATH434 réduit la pathologie de l'α-synucléine, préserve les neurones et améliore les performances motrices. Ce travail a eu lieu dans la division neurologie sous la responsabilité du Pr. Gregor Wenning, cofondateur du groupe d'étude européen AMS.
Lire le communiqué : 2020-06-30

 

■ 30 juin 2020 : Alterity échange avec la Food and Drug Administration US pour préparer un essai clinique de phase 2 d’ATH434
Lire le communiqué : 2020-06-30

 

■ 21 mai 2020 : Alterity a présenté des données issues de son essai clinique de phase 1 sur ATH434  pour le traitement de l'atrophie multisystématisée lors de la réunion virtuelle de l'American Academy of Neurology (AAN).
Lire le communiqué : 2020-05-21

 

■ 30 avril 2020 : Alterity reçoit le label « médicament orphelin » de la Commission européenne et présente ses résultats financiers du 1ier trimestre.
Lire le communiqué : 2020-04-30

 

■ 7 février 2020 : Alterity THERAPEUTICS sous surveillance au NASDAQ : la société n'est actuellement pas conforme aux règles qui veulent que les titres cotés maintiennent un cours acheteur minimum de 1 $US par action. Alterity dispose d’un délai de 180 jours, jusqu'au 3 août 2020, pour retrouver la conformité à l'exigence de prix minimum, comme indiqué dans les règles de cotation du NASDAQ.
Lire le communiqué : 2020-02-07

 

■ 18 novembre 2019 : Alterity a reçu un avis favorable du Comité des médicaments orphelins (COMP) de l'Agence européenne des médicaments, première étape vers la désignation par la Commission européenne (CE).comme médicament-orphelin de sa molécule principale PBT434 pour le traitement de l'atrophie multi-systématisée (AMS).
Lire le communiqué : 2019-11-18

 

■ 6 mai 2019 : Avant la fin de son essai clinique de phase 1 sur volontaires sains du PBT434, Prana Biotechnology devenue Alterity THERAPETICS, en présente à l’assemblée annuelle de l’American Academy of Neurologie les premiers résultats. Un power-point joint au communiqué a accompagné cette présentation.
Lire le communiqué : 2019-05-06
Voir le power-point 2019-05-06

 

■ 31 janvier 2019 : Le PBT 434 de Prana Biotechnology labellisé « médicament orphelin » pour le traitement de l’AMS par la Food and Drug Adminstration.
Lire le communiqué : 2019-01-31

 

■ 7 octobre 2018 : Présentation au congrès international de Hong-Kong « Parkinson et troubles du mouvement » des essais précliniques du PBT434.
Lire le communiqué : 2018-10-07

 

■ 9 juillet 2018 : la société Prana Biotechnology annonce qu’elle va présenter lors du Congrès international sur la maladie de Parkinson et les troubles du mouvement qui se tiendra à Hong Kong du 5 au 9 octobre 2018 les résultats positifs d’essais sur des modèles animaux d’AMS de sa molécule PBT434. Elle teste cette molécule depuis juin sur des humains, volontaires sains.
Lire le communiqué : 2018-07-09


 

Glossaire

Alpha-synucléine

Imagerie par Résonance Magnétique

L'imagerie par résonance magnétique (IRM) est une technique d'imagerie médicale permettant d'obtenir des vues en deux ou en trois dimensions de l'intérieur du corps de façon non invasive avec une résolution en contraste1 relativement élevée. En imagerie médicale, l'IRM est principalement dédiée à l'imagerie du système nerveux central (cerveau et moelle épinière), des muscles, du cœur et des tumeurs.

En savoir plus sur Wikipédia : Wikipédia

MDS

Movement Disorder Society
International Parkinson and Movement Disorder Society

L'International Parkinson and Movement Disorder Society (MDS) est une société savante internationale. Basée à Milwaukee, aux USA, elle rassemble plus de 11 000 cliniciens, scientifiques et professionnels de la santé qui se consacrent à l'amélioration des soins aux patients atteints de troubles du mouvement, maladie de Parkinson et autres troubles parkinsoniens, dont l’AMS. https://www.movementdisorders.org/
Le Professeur Meisner fait partie de son Comité exécutif.

Un groupe de travail international spécifique sur l’AMS existe au sein de la MDS :
En font partie, pour la France, Erwan Bezard, Pierre-Olivier Fernagut, Anne Pavy-LeTraon, Wassilios Meissner, Ronald Melki, Francois Tison, Olivier Rascol.
 

Pour la révision des critères diagnostiques de l’AMS, une task-force co-présidée par l’Autrichien Gregor Wenning et l’Américain Horacio Kaufmann  a été créée au sein de la MDS :
 

La MDS a créé des « sections régionales » sur les différents continents . Margherita Fabbri est membre du Comité exécutif de la section européenne de la MDS
 

Syndrome parkinsonien

Il existe plusieurs syndromes parkinsoniens. La maladie de Parkinson proprement dite représente environ 80% des cas observés.
Les syndromes parkinsoniens ont en commun les symptômes suivants :
-    une akinésie : mouvements lents et rares, visage figé avec peu de clignements d'yeux ; réduction ou disparition du balancement des bras à la marche.
-    une hypertonie (rigidité) ;
-    un tremblement au repos, surtout aux extrémités des membres supérieurs, qui disparaît pendant le sommeil et pendant les mouvements volontaires.
L’association de ces 3 symptômes se traduit par des altérations de la marche, de la voix, de la parole, de l’écriture…

Les « syndromes parkinsoniens atypiques » associent des symptômes de la maladie de Parkinson à d’autres symptômes spécifiques à chacun.
Il est souvent difficile de différencier de la maladie de Parkinson, et même les uns des autres, ces syndromes que sont l’atrophie multi-systématisée (AMS), la paralysie supranucléaire progressive (PSP), la dégénérescence corticobasale (DCB) et la maladie à corps de Lewy.